la vie rêvée de la belle au bois dormant

Aurore s’était levée de bonne humeur. Ses sept petits amants étaient partis à la mine. Quand elle saurait où elle avait passé la nuit, Blanche lui en voudrait à mort, c’était sûr. Peu importe. Elle faisait un peu de ménage comme d’habitude, faisant virevolter son plumeau de vase en vase et chantant de sa voix de cristal. Continuer la lecture de « la vie rêvée de la belle au bois dormant »

La télévision tue

C’était un type très gentil mais bête comme ses pieds…ses pieds qui sentaient très très fort.
Son épouse, très gentille et bête également, avait une bouche distillant des phrases bienveillantes et une haleine très très fétide. Continuer la lecture de « La télévision tue »

Mad Birthday

Mia a onze ans aujourd’hui. A l’âge ou d’autres le fêtent avec leurs copines, elle doit se contenter de sa grand-mère, son oncle et ses parents. Elle n’a pas d’amies, n’en a jamais eu. Les autres la trouvent bizarre. Inquiétante. Pas normale. Continuer la lecture de « Mad Birthday »

Eugène confirme…

“envoyer un texte“

Si vous ne recevez pas la confirmation promise —en anglais— par le prote automate, ne vous inquiétez pas, c’est normal : les textes me parviennent quand même.

Si vous voulez vraiment être certains, envoyez moi un petit mot : e.sue@free.fr

Je suis en train de voir avec le prototomate atteint de saturnisme si il y a une amélioration envisageable.

Cristal

Personne n’a compris comment c’est arrivé. Les juges, les journaux, les inquisiteurs de tous poils commenteront l’affaire encore longtemps, mais on n’en saura jamais plus. Moi et les autres sommes coupables à part égale. Inconscients des risques, nous étions néanmoins consentants… Continuer la lecture de « Cristal »

Sacré serpent

Sacré serpent

En ces temps-là, et pour l’éternité, les jours se succédaient, paisiblement, semblables les uns aux autres. Nos premiers parents vivaient dans une douce torpeur que rien ne troublait. Aucun souci, pas la plus petite dispute, pas la moindre violence, même pas un semblant d’incivilité. Tu pouvais laisser ta trottinette n’importe où, tu étais sûr de la retrouver là où tu l’avais posée. Jusqu’au jour où… Continuer la lecture de « Sacré serpent »

Fais péter la poire

Un liquide coule de mon nez. Sur mes lèvres, mon menton.

Une toux m’étouffe puis me libère en une nuée de postillons rouges qui s’écrase sur le pare brise, à quelques centimètres de mon visage. Continuer la lecture de « Fais péter la poire »